27.10.08

La bourse ou la vie ?

Quand on s'imagine une bande d'agités en veston-cravate crier des listes de chiffres dans une ambiance chaotique, lever la main comme à l'école et s'énerver avec moultes cellulaires et oreillettes, on se doute bien que dans le fond ils doivent faire un boulot sérieux... Mais finalement on se trompe sûrement. Car en usurpant jusqu'à l'extrême des termes tels que spéculation, libéralisation, déréglementation et j'en passe (et des plus barbares), ces jongleurs du virtuel qui se pensaient à l'abri dans leur temple du capital ont concocté une bonne grosse crise. Et soudain, tout le monde se met à parler d'économie et essaie de mettre son grain de sel (même moi) !!

Si il y a des gens attentifs par ici, oui, vous avez raison, il s'agit d'une nouvelle version de cette illustration que j'ai modifiée parce que l'originale ne me convenait absolument pas (je l'ai d'ailleurs jetée aux oubliettes).

2 commentaires:

Louis-Philippe a dit...

Ah! Je me disais aussi!

C'est excellent, comme d'habitude!
^_^

Amergyn a dit...

Difficile de passer à côté...l'économie nous tient par les bourses!
Et de plus, les cellulaires m'énervent royalement ces temps-ci, et j'ai toujours l'impression que les gens qui les utilisent à tort et à travers dans les transports publics sont des gens BIEN occupés et BIEN importants... :)